FR
Europe
Austria DE
Belgium NL-BE | FR
Denmark DA
France FR-FR
Germany DE
Italy IT
Luxembourg DE | FR
Netherlands NL
Portugal PT
Spain ES
Sweden SV
Switzerland DE | FR
United Kingdom EN-UK
North America
United States EN
International
English Version EN
 

Lipœdème

En cas de lipœdème, les cellules adipeuses pathologiques s'accumulent dans certaines zones du corps. Dans ces zones touchées, le tissu est sensible à la pression et à la douleur et a tendance à très rapidement former des taches bleues (hématomes). Les amas graisseux se trouvent, surtout au début de la pathologie, principalement sous le nombril, c'est-à-dire sur les fesses, les hanches et les jambes ; plus tard, ceux-ci peuvent également apparaître au niveau des bras. Un lipœdème, qui s'étend sur la zone des cuisse et des hanches, est également appelé « culotte de cheval ».

Autodiagnostic

Lymphœdème ou lipœdème ?

Pour vous présenter les différences des deux pathologies lymphœdème et lipœdème, nous avons comparé les principaux critères de différenciation.

LYMPHŒDÈMELIPŒDÈME

Apparition de l'œdème

asymétriquesymétrique
Sensation de pression douloureusenonoui
Tâches bleues (hématomes)nonoui
Érysipèlefréquentnon

Gonflement présent sur

le dessus du pied et/ou de la main

ouinon

Important : Cet autodiagnostic ne remplace pas une visite chez un spécialiste. Pour pouvoir établir un diagnostic correct, une telle visite est impérativement nécessaire.

Lipœdème

Dans le cas d'un lipœdème (grec Lip = graisse), il s'agit d'un trouble de la répartition de la graisse. Les femmes souffrent quasiment exclusivement du lipœdème, étant donné que leurs tissus possèdent une structure différente de celle des hommes. On suppose que la prédisposition au lipœdème réside déjà dans les gènes des personnes touchées. Les éléments déclencheurs de la pathologie chronique sont majoritairement des changements hormonaux dans le corps, comme pendant la puberté, une grossesse ou la ménopause. Si la pathologie est déjà présente, cela peut entraîner à nouveau une aggravation des symptômes. 

Icône Information

Bon à savoir

  • Vous trouverez d'autres informations, des conseils et des témoignages de personnes touchées à l'adresse www.deinestarkeseite.de

Symptômes

Cela dure malheureusement très longtemps avant d'établir un diagnostic de lipœdème. Dans de nombreux cas, il est confondu à tort avec l'obésité, étant donné que les deux surviennent souvent en parallèle, ce qui complique la différenciation. Les points suivants peuvent vous aider à détecter si vous souffrez peut-être d'un lipœdème. 

Graphique Symptômes lipœdème

Symptômes visibles à l'extérieur
Il existe des signes extérieurs permettant de détecter très efficacement un lipœdème depuis l'extérieur : 

  • Les deux jambes et/ou bras sont marqués de manière très disproportionnés, les pieds et les mains sont fins et non gonflés
  • Le corps paraît mal assemblé, la partie supérieure du corps est relativement mince, en revanche les fesses, les hanches et les jambes et/ou les bras sont considérablement plus volumineux
  • Les tailles de vêtements entre le haut et le bas du corps sont extrêmement différentes
  • Il existe une prédisposition élevée aux taches bleues
  • Le sport, une alimentation saine ou des régimes n'ont pas d'effet convaincant sur les zones touchées, la circonférence ne diminue pas ou seulement de manière négligeable


Symptômes perceptibles à l'intérieur
Outre les signes visibles, il existe des symptômes qui laissent suspecter un lipœdème. Ceux-ci peuvent encore se renforcer en cas de position assise ou debout prolongée, au fil de la journée ou en cas de chaleur :

  • Extrême sensibilité au toucher des tissus
  • Hypersensibilité à la pression
  • Sensation de lourdeur dans les jambes en raison de l'augmentation du tissu adipeux et de la stagnation du liquide tissulaire

Si vous constatez un ou plusieurs de ces signes, vous devez consulter un spécialiste. Un diagnostic précoce est important pour garantir un déroulement optimal de la thérapie et pour pouvoir agir contre une aggravation. 

Stades

Les lipœdèmes sont classés par stades différents. Si un lipœdème n'est pas traité, le volume des parties du corps touchées continue d'augmenter au fil des années. Par conséquent, un diagnostic précoce d'un spécialiste et le début du traitement correspondant sont extrêmement importants pour contrecarrer une progression de la maladie.

Le graphique indique les stades du lipœdème


Stade I

  • Surface cutanée lisse, épaissie de manière uniforme


Stade II

  • Surface cutanée irrégulière, d'aspect majoritairement ondulatoire « Peau d'orange »
  • Structure tissulaire grossièrement nodulaire (les nodules peuvent avoir la taille approximative d'une noix et/ou d'un poing)


Stade III  

  • Augmentation prononcée des volumes
  • Surface cutanée très grossière et durcie
  • Le tissu forme des lobes grossiers au niveau des jambes et/ou des bras
Le graphique indique les types de lipœdème

Classement des types


Il n'est pas toujours évident de détecter parfaitement un lipœdème, car il peut survenir sous différentes formes et avoir une apparence différente chez chaque patiente. En fonction des zones touchées au niveau des jambes / ou des bras, plusieurs types peuvent être différenciés.

 

Concept de traitement

Un diagnostic précoce peut prévenir une aggravation du lipœdème. Étant donné qu'un lipœdème est une pathologie chronique, il va vous accompagner toute votre vie. Vous pouvez influencer positivement l'ampleur et les répercussions possibles d'un lipœdème grâce à une thérapie rigoureuse et atténuer les douleurs. Il est important que vous vous acceptiez vous et votre pathologie, et que vous discerniez le plus tôt possible et le plus durablement possible les possibilités de traitement et que vous « gériez » votre pathologie.

Dans le cas d'un lipœdème, ni les régimes ou les cures de jeûne ni le sport n'apportent le résultat souhaité, car une réduction de la graisse ne se produit pas dans les zones touchées. Vous perdrez du poids uniquement au niveau des parties « saines » de votre corps. Par conséquent, ces possibilités de traitement d'un lipœdème ne sont pas efficaces. En principe, il convient malgré tout de veiller à une alimentation saine, à un activité physique et du sport en vêtement de compression. Il n'est pas possible de guérir les lipœdèmes à l'aide de médicaments. Un lipœdème est traité par le biais d'une thérapie décongestionnante combinée (TDC) avec drainage lymphatique manuel (DLM) et un traitement par compression (procédure conservatrice) éventuellement en association avec un traitement de compression pneumatique intermittente (CPI). Celle-ci se divise en deux phases (phase 1 : phase de décongestion, phase 2 : phase de maintien/d'optimisation).

Procédures chirurgicales

  • Pour certaines patientes, des interventions chirurgicales comme une aspiration des graisses (liposuccion) suivies d'interventions de chirurgie plastique parfois nécessaires peuvent être prises en considération. Toutefois, la décision au cas par cas revient au médecin traitant et elle présuppose une procédure de traitement conservateur effectué de manière rigoureuse.

Liposuccion : une autre possibilité du traitement du lipœdème
L'augmentation des tissus graisseux peut être éliminée uniquement par une liposuccion, c'est-à-dire une aspiration des graisses. Cela doit se produire après un traitement conservateur effectué de manière rigoureuse.
En outre, une liposuccion ne constitue pas une guérison garantie du lipœdème, il est néanmoins possible d'atteindre un soulagement et une diminution temporaires des douleurs.
Si vous envisagez une liposuccion, il faut impérativement vous renseigner, auprès d'un ou de plusieurs spécialistes, sur les possibles succès, risques et effets secondaires, des coûts à prévoir et des résultats à long terme. Dans des cas très rares, les caisses d'assurance maladie prennent en charge les coûts d'une liposuccion. En revanche, les coûts d'un vêtement de compression sont pris en charge dans la plupart des cas.

Ambulatoire ou stationnaire ?
Le traitement ambulatoire ou stationnaire des lymphœdèmes ou lipœdèmes dépend principalement du stade des œdèmes et des possibles pathologies concomitantes. Pour de nombreuses raisons, un traitement stationnaire d'un œdème peut être judicieux :

  • une amélioration des symptômes survient uniquement si, durant la phase de décongestion (TDC phase 1), le traitement est effectué de manière intégrale, complète et continue, si possible sur une base journalière. En cas d'interruption, le résultat et les symptômes peuvent s'aggraver. 
  • Si un lipœdème ou un lymphœdème a encore progressé, des mesures intensives peuvent s'avérer nécessaires pour réduire considérablement les volumes. Parfois, il peut arriver que les patients/patientes soient occupés une bonne partie de la journée avec leur traitement. Dans de tels, une prise en charge ambulatoire n'est pas toujours possible.
  • Seul le port quotidien des bandages de compression pendant la phase de congestion ou du vêtement de compression dans la phase de maintien peut maintenir des résultats visibles à long terme. Souvent, la motivation diminue justement dans la phase de maintien du traitement. Un séjour stationnaire avec une thérapie décongestionnante rigoureuse et des réductions des volumes des douleurs qui en résultent peuvent aider en outre à continuer de porter le vêtement de compression de manière rigoureuse.
  • Un traitement stationnaire comprend en outre d'autres mesures importantes de soutien comme les soins cutanés, des conseils en nutrition, un traitement de la douleur, les exercices de fitness, une prise en charge psychologique ou des instructions relatives au traitement autonome après la sortie. Vous pouvez également effectuer en ambulatoire une phase décongestionnante intensive et apprendre un traitement autonome correct même dans les cabinets spécialisés lymphologiques.

Complications

Apparition d'un lipo-lymphœdème

Dans les stades avancés d'un lipœdème en particulier, ce que l'on appelle un « lipo-lymphœdème » se produit fréquemment, comme déjà expliqué pour le lymphœdème.

Dans ce cas, outre le lipœdème déjà existant, on constate un trouble de l'écoulement lymphatique. Cette forme mixte est due au rétrécissement extrême des vaisseaux lymphatiques en raison d'une forte propagation des tissus graisseux. La lymphe ne peut plus s'écouler de manière suffisante et elle s'accumule dans le tissu.

Dans le cadre d'une pathologie de lipœdème, à l'inverse de son apparition généralement unilatérale, le lymphœdème se développe la plupart du temps de manière symétrique.


Séquelles sur le plan orthopédique

En raison des augmentations de volume au niveau de l'intérieur des cuisses, de considérables atteintes au niveau de la mobilité et de la démarche peuvent se produire. De mauvaises postures au niveau des chevilles, des genoux et des hanches peuvent en être la conséquence.


Détérioration du système veineux

Si l'on vous diagnostique un lipœdème, il est conseillé de prévoir également un examen phlébologique du système veineux, car celui-ci peut être endommagé par un lipœdème existant. Grâce à une détection précoce d'une insuffisance veineuse, il est possible d'éviter les varices superficielles et une détérioration du système veineux profond et/ou de traiter également des pathologies veineuses déjà existantes.

Vous trouverez des informations sur les possibles pathologies veineuses dans notre brochure destinée aux patients « Phlébologie : astuces et informations concernant la santé de vos veines ».


Vous trouverez des informations sur les possibles pathologies veineuses sur notre page Phlébologie.