FR
  • North America

  • United States EN
  • International

  • English Version EN

Phlébologie

Notre exigence : votre bien-être

Nous souhaitons renforcer votre bien-être. Dans cette brochure, vous allez découvrir tout ce qui a trait aux « cicatrices et traitement des cicatrices ». Le traitement des cicatrices est un sujet complexe, qui pose beaucoup de questions pour les personnes interrogées, ainsi que leur entourage. Quelle est la structure de la peau, comment et pourquoi les cicatrices apparaissent-elles ? Quelles sont les possibilités offertes par le traitement des cicatrices et comment peut-on vous aider avec un traitement des cicatrices ? Nous essayons ici de répondre à nombre de vos questions et de vous aider à vous soutenir de manière optimale dans votre quotidien, pour une vie en mouvement !

Connaissances sur les veines

Phlébologie

Le terme phlébologie comprend l'enseignement des pathologies veineuses (du grec Phlebos = veine, vaisseau sanguin). D'après une enquête de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies veineuses font partie des pathologies les plus fréquentes dans le monde entier. Les affections veineuses des jambes appartiennent aux pathologies les plus anciennes de l'humanité. Les symptômes sont très différents, néanmoins seul un très petit nombre de personnes en serait totalement dépourvu.

Parfois les pathologies veineuses se manifestent via de légers symptômes comme une sensation de lourdeur au niveau des jambes, d'autres personnes touchées souffrent de dysfonctionnements veineux prononcés avec des atteintes sévères. Souvent, les problèmes, qui auraient alors pu être éventuellement évités, sont dus à une méconnaissance du fonctionnement de notre corps. Les maladies veineuses doivent impérativement être prises au sérieux et doivent être détectées et traitées si possible dès les premiers signes, comme par ex. des varicosités.

Icône Information

Bon à savoir

  • 5 litres de sang par minute sont pompés par le cœur
  • 65 % du volume sanguin total du corps se trouvent dans les veines
  • Les veines profondes transportent chaque jour 90 % des 4 500 litres de sang depuis les jambes jusqu'au cœur, les veines superficielles en transportent 10 %
  • Principales veines superficielles : Veine grande saphène et veine petite spahène

Veines des jambes

Le système veineux de la jambe

La circulation sanguine de notre corps est très complexe et, pour chaque personne, il est clair que le cœur joue un rôle majeur dans cette circulation. Mais beaucoup n'ont pas conscience du fait que les veines des jambes doivent réaliser chaque jour des performances optimales. Les veines des jambes doivent pomper le sang depuis la partie la plus basse du corps pour retourner vers le cœur, en se jouant de la gravité et sans interruption, 24 heures/24, et ce tout au long de la vie.

La « pompe veine-muscle » des muscles de la jambe, appelée également « pompe des muscles du mollet », assure la fonction la plus importante du retour veineux. Grâce au mouvement des jambes (par ex. pendant la course), les muscles se contractent au niveau de la jambe et fonctionnent alors comme une pompe naturelle, qui transporte le sang veineux depuis les jambes pour retourner en haut vers le cœur.

Les moindres modifications au niveau des veines, par exemple en raison d'un élargissement, affectent le fonctionnement des valvules et elles ne peuvent plus se fermer correctement. Il peut donc arriver que le sang veineux stagne dans les veines et qu'il s'écoule uniquement avec retard. Cette stagnation du sang est tout d'abord perçu comme des jambes « lourdes » ou « fatiguées ». L'absence de traitement de ces symptômes peut provoquer des pathologies plus avancées et sévères.


Pathologies veineuses

Les dysfonctionnements des veines des jambes sont dus à un flux sanguin perturbé et peuvent se produire sous des formes diverses : depuis des faibles atteintes jusqu'à des pathologies qui peuvent être mortelles, si elles ne sont pas détectées.

Varices

La prédisposition aux varices est souvent présente dans la famille. L'origine en est une faiblesse héréditaire des parois veineuses. Si vous souffrez de varices, il est possible de limiter ou de retarder leur propagation grâce à des mesures efficaces, comme par exemple :
le traitement par compression. Une guérison par voie médicamenteuse n'est malheureusement pas possible, mais elle peut être judicieuse en complément d'autres mesures thérapeutiques.

On appelle « varice » une veine élargie dans laquelle les valvules fonctionnent uniquement de manière défectueuse.

Le sang ne peut plus être ramené de manière optimale vers le cœur. En raison de la gravité, il s'accumule dans les jambes et y provoque une congestion vasculaire. La pression dans les veines augmente, ce qui provoque un relâchement des parois veineuses et une « déformation » de la veine. La veine élargie prend une forme ondulée et nodulaire. Elle peut être visible à la surface de la peau ou bien être perceptible au toucher.

Figure à gauche, veine normale ; à droite, varice

Les varices ne doivent jamais être considérées comme un simple problème esthétique.

Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent provoquer des affections graves au niveau des jambes et des pathologies comme les inflammations veineuses ou des lésions tissulaires. Une détection précoce peut contribuer à prévenir de telles complications.

Fig. 1 (gauche) : Veine normale : les valvules empêchent le retour veineux.

Fig. 2 (droite) : Varice : en raison de l'élargissement de la veine, le sang s'écoule sans entrave à travers les valvules et retourne vers les jambes.

Icône Information

Bon à savoir

 On distingue deux types d'affections variqueuses :

  • Varices primaires : Env. 80 % de toutes les affections variqueuses. Elles sont dues à un faiblesse héréditaire des parois veineuses ou à une insuffisance des valvules veineuses.
  • Varices secondaires : Elles apparaissent généralement après une thrombose des veines des jambes. Elles sont le résultat de longues années de surcharge des veines superficielles en raison d'une stase sanguine.

Thrombose

Une thrombose est due à un trouble de la coagulation sanguine. Si le sang coagule brusquement dans le système des vaisseaux, un caillot de sang (un thrombus) peut se former sur la paroi du vaisseau. La plupart du temps, un tel thrombus apparaît dans les veines, en particulier dans les veines profondes des jambes.
Ces accumulations rétrécissent les vaisseaux ou peuvent même les boucher complètement. Le sang ne peut plus s'écouler de manière optimale dans les veines jusqu'au cœur. On parle alors de thrombose veineuse profonde.

Les symptômes peuvent être variés et n'ont pas non plus besoin d'apparaître conjointement. Par conséquent, une thrombose veineuse profonde n'est pas toujours facile à identifier comme telle. Prenez garde aux

avertissements suivants au niveau de vos jambes :

  • Gonflements
  • Douleurs à la sollicitation, notamment lors de la marche, en position debout ou assise
  • Décoloration et brillance de la peau (rougeâtre ou bleuâtre)
  • Sensation de tension
  • Échauffement de l'extrémité touchée
  • Veines soudainement visibles à la surface (par ex. une « veine d'avertissement » sur le tibia)

Si un thrombus se forme dans les veines superficielles, celui-ci est généralement lié à une inflammation. Un symptôme d'une thrombose veineuse superficielle peut être un durcissement ou une rougeur au niveau de la zone touchée. De plus, des douleurs à la pression peuvent survenir.

En cas de soupçon de thrombose, vous devez impérativement consulter un médecin ! Généralement, en cas de thrombose, aucun symptôme n'apparaît au départ et il n'est donc pas détecté à temps. Il existe une menace d'embolie pulmonaire.


Embolie pulmonaire

L'élément déclencheur d'une embolie pulmonaire est souvent la propagation d'une thrombose veineuse profonde. Un caillot de sang, qui se détache, en tout ou partie, de la paroi veineuse, se déplace avec le flux sanguin jusqu'à atteindre un vaisseau sanguin plus étroit et y rester coincé.

Le thrombus peut migrer vers le poumon en passant par le cœur. Les artères pulmonaires sont extrêmement ramifiées dans le poumon si bien que leur diamètre diminue de plus en plus.

Par conséquent, le caillot reste coincé dans une artère plus étroite et bouche le vaisseau. La partie du poumon concernée ne reçoit plus alors une alimentation en sang suffisante. Si seule une petite artère du poumon est touchée, ce sont souvent des troubles légers qui apparaissent, voire aucun. Mais, si le thrombus bouche un grand vaisseau, les conséquences peuvent être fatales.

Certains des principaux symptômes d'une embolie pulmonaire mortelle sont les suivants :

  • Difficultés respiratoires
  • Essoufflement soudain
  • Expectorations sanguinolentes
  • Tachycardie
  • Perte de conscience soudaine

Si vous percevez l'un ou plusieurs de ces symptômes, consultez immédiatement votre médecin !


Ulcus Cruris Venosum (ulcère de la jambe, veineux)

Le terme spécialisé Ulcus Cruris est utilisé pour les lésions mal cicatrisées, voire non cicatrisées situées sur la jambe ou le pied. Celles-ci sont très souvent dues à de longues années d'insuffisance veineuse non traitée.

Les ulcères de la peau, que l'on retrouve très fréquemment au-dessus de la malléole interne, se forment en raison d'une stagnation permanente et durable dans les veines. Les vaisseaux sanguins sont ainsi toujours sursollicités et se trouvent sous une pression élevée. Les tissus des zones concernées sont alimentés de manière insuffisante en oxygène, en contrepartie, les déchets sont évacués de manière insuffisante. Ce déséquilibre apparaît ensuite au niveau de la peau et des tissus sous-jacents. La peau s'affine de plus en plus jusqu'à ce qu'une plaie ouverte et douloureuse apparaisse.


Facteurs de risque

Il n'existe pas une seule cause des maladies veineuses. La plupart du temps, plusieurs facteurs interviennent dans leur apparition. Les dysfonctionnements veineux se manifestent souvent au départ par de petites modifications comme par exemple des varicosités ou des rougeurs cutanées. Si vous êtes à l'écoute de votre corps, vous percevrez ces symptômes et vous pourrez éventuellement éviter une pathologie plus grave.

En principe, vous devez essayer d'éliminer et/ou d'éviter les facteurs de risque suivants, qui peuvent contribuer à l'apparition de maladies veineuses :

  • Surpoids
  • Manque d'exercice (position assise fréquente et station debout prolongée)
  • Tabagisme et consommation d'alcool
  • Influences hormonales (par ex. pilule)
  • Vêtements trop serrés
  • Apport thermique extrême (bains trop chauds, sauna, bain de soleil intensif)
  • Chaussures à hauts talons
Icône Information

Bon à savoir

Résultats de l'enquête sur les veines de Bonn* :

  • Env. 90 % de la population moyenne adulte présentent des changements au niveau de leur système veineux
  • Moins de 10 % de la population seulement ne présentent aucun signe d'une insuffisance veineuse
  • Env. 60 % présentent au minimum des varicosités, signes d'une insuffisance veineuse

* Étude sur les veines de Bonn réalisée par la Société allemande de phlébologie en 2003, 3 072 sujets masculins et féminins âgés de 18 à 79 ans. Les résultats de l'étude se rapportent à la population allemande.

Icône Veines et faiblesse des tissus conjonctifs

Veines et faiblesse des tissus conjonctifs

Les troubles veineux sont souvent héréditaires et les patients souffrent dès la naissance de cette prédisposition. La génération des parents et des grands-parents présente presque toujours des varices.
La paroi veineuse peut être trop élastique et ainsi être fragilisée de manière précoce. Un élargissement veineux précoce peut se produire. Cette faiblesse héréditaire des tissus conjonctifs ne peut malheureusement pas être éliminée, néanmoins il est possible d'en éviter une aggravation grâce à la compression.

Tout au long de la vie et avec l'âge, les tissus conjonctifs deviennent de plus en plus fragiles, les parois veineuses se relâchent et peuvent se « déformer ». Il est alors d'autant plus important de faire du bien à vos jambes, dans la mesure du possible, et de soutenir vos veines.

Les insuffisances veineuses touchent généralement davantage les femmes que les hommes. Par conséquent, elles doivent faire attention à la santé de leurs veines, même lorsqu'elles sont encore jeunes. Par exemple, le port de chaussures à hauts talons empêche le mouvement de la cheville. La pompe musculaire en subit alors des conséquences négatives et le sang stagne.

En raison d'influences hormonales comme la pilule ou de la transformation de leur corps lors des grossesses, les femmes présentent un risque accru supplémentaire de souffrir de maladies veineuses.

Icône Grossesse

La grossesse : un état exceptionnel pour le corps

Durant la grossesse, le corps d'une femme réalise des performances extraordinaires. Jusqu'à la naissance du bébé, le volume sanguin de la mère augmente d'env. 30 à 40 %. Cela signifie un dur labeur pour les veines.
Les hormones libérées dans le corps rendent également les tissus conjonctifs plus souples pour préparer le corps aux changements à venir. Cela a également pour effet une élasticité accrue des parois veineuses ainsi qu'une perte de leur tension.

En outre, la croissance de l'utérus comprime la veine cave inférieure. Il s'agit de la plus grande veine du corps et elle absorbe le sang provenant des extrémités inférieures, de parties du bassin et des organes abdominaux. Le retour veineux provenant des jambes devient plus compliqué, le risque de varicosités ou de varices augmente.

Pour cette raison, il convient de conseiller aux femmes enceintes de contrecarrer ce risque en faisant régulièrement de l'exercice et de la gymnastique. En été surtout, les femmes se plaignent de leurs « jambes gonflées ». Accordez-vous de temps en temps des pauses pour surélever vos jambes. Votre corps vous dira merci.

Les bas de compression permettent en outre de reposer et soulager les jambes lourdes et gonflées. Vous pouvez les porter pendant toute la grossesse et commencer dès le tout début de la grossesse. Vous pouvez alors pleinement profiter de votre grossesse !

Icône Avion

Vols long-courrier : un mauvais moment à passer pour vos jambes
Si vous voyagez souvent et longtemps, vous connaissez certainement cette sensation de jambes lourdes et fatiguées. Non seulement c'est désagréable, mais cela peut également devenir dangereux pour vous.
Il peut se produire une thrombose dite « du voyage », également appelée « syndrome de la classe économique ».

Une position assise prolongée, dans un espace restreint, des jambes pliées et une absence de mouvement pendant un voyage peuvent s'avérer dangereuses, surtout pour les personnes qui font partie d'un groupe à risque. Le liquide peut s'accumuler dans les jambes et empêcher le retour sanguin en raison de la pression exercée sur les tissus. Dans certains cas rares, un caillot de sang (le thrombus) se forme sur la paroi d'une veine, lequel bouche un vaisseau.

Les groupes à risque de thrombose « du voyage » comptent entre autres les personnes âgées ou en surpoids, les personnes qui ont déjà souffert d'une thrombose ou d'une embolie, les femmes enceintes, les patients souffrant de varices ou de maladies veineuses déjà existantes, ainsi que les personnes qui présentent un trouble héréditaire de coagulation.

Pour les femmes comme pour les hommes, il est conseillé de porter des bas de compression pendant un voyage prolongé, car ils soulagent les veines et peuvent également empêcher les accumulations de liquides. Une chaussette mi-mollet peut déjà apporter un soulagement. En outre, pendant le voyage, vous devez toujours bouger et absorber suffisamment de liquide.

Symptômes

Les symptômes d'une possible maladie veineuse se distinguent en fonction de signes perceptibles en interne et visibles à l'extérieur. Les points suivants peuvent vous aider à détecter si vous souffrez peut-être de troubles veineux. Si vous constatez l'un ou plusieurs signes d'un dysfonctionnement veineux, vous devez consulter un médecin.

Symptômes internes et externes au niveau des jambes

Symptômes visibles à l'extérieur

  • Gonflements, surtout au niveau de la cheville et des pieds
  • Varicosités
  • Varices
  • Rougeurs et/ou autres décolorations cutanées
  • Peau sèche et fine au-dessus de la veine touchée
  • Ulcères de le peau au niveau de la cheville


Symptômes perceptibles à l'intérieur

  • Jambes fatiguées, lourdes ou douloureuses
  • Varices nocturnes
  • Douleur dans le mollet, aiguë ou lancinante
  • Fourmillement ou brûlure
  • Douleur à la pression / sensation de tension

Thérapie

Si vous constatez des modifications au niveau de vos veines, il est toujours important de demander un avis médical. Le médecin procédera à une consultation approfondie et vous informera des options de traitement adaptées. À cette occasion, nous pouvons seulement expliquer les méthodes de traitement les plus courantes ; votre médecin discutera avec vous des autres procédures possibles. Il n'est pas possible de guérir les maladies veineuses à l'aide de médicaments. Toutefois, un traitement peut être judicieusement complété par des médicaments supplémentaires.


Traitement par compression

Le traitement par compression est un composant essentiel et constitue souvent le choix optimal dans le cadre du traitement des maladies veineuses. Certes, les varicosités ou varices déjà présentes ne peuvent pas disparaître grâce à la compression, mais il est possible d'éviter une aggravation. En cas de stades avancés de la maladie, un traitement rigoureux par compression est incontournable.

Les bas de compression disposent d'une répartition optimale de la pression, qui diminue toujours de bas en haut. Cela permet de favoriser le retour sanguin, car la pression extérieure exercée sur les vaisseaux élargis réduit le diamètre des veines et accroît la puissance de la pompe muscles-veines. Les valvules veineuses peuvent mieux se fermer. La stagnation du sang dans les jambes est réduite et peut même être totalement évitée au niveau des valvules intactes. Le flux sanguin vers le cœur est ainsi amélioré.

La compression favorise le traitement même en cas de pathologies déjà aggravées. Les douleurs liées à une thrombose peuvent être atténuées et la fréquence et gravité d'une insuffisance veineuse chronique peuvent être réduites.

Si vous exercez un métier durant lequel vous devez rester assis ou debout de manière prolongée, les bas de compression sont une bénédiction pour vos jambes et jouent simultanément un rôle préventif contre les maladies veineuses. Vous en ressentirez sensiblement le soulagement. 

Votre médecin vous prescrira la classe de compression qui vous correspond, car en fonction des symptômes et du domaine d'activité, il existe trois degrés de pression différents (compression légère à forte). Un port régulier des bas ainsi qu'un ajustement précis sont très importants lors du traitement par compression. 

Ainsi, votre revendeur spécialisé prendra les mesures de vos jambes afin de trouver la taille adaptée ou de confectionner un bas sur mesure.

Bien sûr, l'aspect esthétique est important. Les bas de compression modernes n'apportent pas uniquement un soutien à vos jambes, ils ont également un style remarquable et sont agréables à porter, que ce soit pour les femmes ou les hommes !

Il existe de nombreuses variantes, depuis la chaussette jusqu'au collant. Il existe également un large choix de couleurs, qui sont parfaitement assorties.

Sclérose des varices (sclérothérapie)

La sclérothérapie est recommandée pour éliminer en douceur les varicosités ou les petites varices. Cette procédure est très sûre et ne présente pas d'effets secondaires, toutefois plusieurs séances sont souvent nécessaires.
Une substance sclérosante est injectée de manière ciblée dans les veines élargies. Cela irrite la paroi veineuse et déclenche une inflammation artificielle de la veine. Cela a pour effet que les veines se collent de l'intérieur et s'obturent. Le corps les élimine ensuite en l'espace de quelques semaines sans cicatrices. Étant donné qu'une prédisposition aux varices ne disparaît pas, il est nécessaire de répéter la sclérose à des intervalles d'un à deux ans.

Stripping

Les varices plus importantes sont généralement traitées par intervention chirurgicale. La procédure la plus répandue est le stripping. Dans la procédure de stripping, la veine est retirée de manière à ce que le sang ne puisse plus s'écouler depuis la veine profonde vers le système veineux superficiel et qu'il ne s'y accumule plus.
Ensuite, la veine est sectionnée en dessous de la varice. La partie défectueuse est extraite de la jambe à l'aide d'une sonde passée à travers une incision dans l'aine. Les segments de veine sains sont généralement laissés dans la jambe.

Au bout d'un certain temps, une varice peut se former à nouveau, mais généralement dans une moindre mesure par rapport à celle présente avant l'intervention chirurgicale.

Une femme tient un ballon dans la main

Ce que vous pouvez faire

Pour soutenir efficacement vos veines et leur santé et pour prévenir les maladies veineuses, il existe de nombreuses choses que vous pouvez faire vous-même.

Le saviez-vous ? Votre corps est conçu pour courir 30 km tous les jours. Combien de kilomètres parcourez-vous en réalité ? Bien entendu, personne ne s'attend à ce que vous couriez un semi-marathon tous les jours. Mais les petits pas contribuent également à votre santé.

Essayez notamment de prendre en considération les facteurs de risque que vous pouvez éviter. Non seulement vous pouvez réduire ou éviter les risques, mais vous pouvez également agir de manière active :

Prenez donc l'escalier au lieu de l'ascenseur, ou le vélo à la place de la voiture.
Les activités sportives qui renforcent l'endurance, comme la natation, le vélo, la marche ou la course à pied sont des activités idéales pour renforcer les pompes musculaires. Votre corps vous dira merci !

Si possible, ne croisez pas les jambes, car cela comprime les veines au niveau du creux poplité et bloque la circulation sanguine. Dans ce cas, croisez uniquement les pieds lorsque vous êtes assis.

Une alimentation saine est le b.a.-ba. Chaque kilo en trop représente une charge supplémentaire pour votre corps, et notamment vos jambes et vos veines. Il est d'ailleurs important d'offrir à votre corps une quantité suffisante de fibres et de réduire le sucre et les graisses. En outre, il serait idéal que vous renonciez à consommer de l'alcool et du tabac.