FR
  • North America

  • United States EN
  • International

  • English Version EN

La cheville

Les pieds et en particulier les chevilles doivent réaliser de nombreuses actions complexes à chaque pas et permettent une grande variété de mouvements. La structure de la cheville est conçue de manière optimale pour réaliser ses différentes missions et elle est caractérisée par une interaction parfaite entre les os, les muscles, les ligaments et les tendons.

La cheville est en permanence en mouvement, elle est en outre soumise à des forces importantes de manière constante. Par conséquent, il est d'autant plus important de traiter correctement et rapidement les blessures et les instabilités ligamentaires qui en résultent, car elles peuvent entraîner de graves répercussions.


Séquelles tardives : risque sous-estimé

La cheville se trouve stabilisée par un appareil ligamentaire puissant. Ainsi, les ligaments disposent d'une élasticité limitée de seulement 3 % de la longueur initiale. L'appareil ligamentaire sécurise la cheville sur le côté extérieur à l'aide de trois ligaments uniques. Le côté intérieur est fixé par un complexe de ligaments intérieurs en forme d'éventail. Si la torsion se fait vers l'extérieur ou l'intérieur, ces structures ligamentaires sont fortement étirées ou elles se déchirent.

Les blessures peuvent toucher aussi bien les ligaments intérieurs qu'extérieurs sachant que les ligaments extérieurs sont endommagés de manière beaucoup plus fréquente. En médecine, on parle dans ce cas d'une entorse de cheville (torsion du pied vers l'extérieur). Tout étirement et toute déchirure des ligaments peuvent entraîner des instabilités et des insécurités au niveau de la cheville, qui peuvent alors devenir chroniques, donc durables et peuvent entraîner d'autres problèmes.

Vues des pieds des deux côtés

Blessures / Pathologies
Les ligaments de la cheville nécessitent environ 9 mois pour être solides et sollicités à nouveau. Une guérison incomplète des ligaments ou une mauvaise position du pied par ex. en raison d'une posture de préservation durant la phase de régénération, a pour conséquence un risque accru de torsion du pied en particulier durant la pratique sportive ou la marche sur terrain accidenté ou une absence de l'assurance nécessaire lors de la pose du pied.
 
Les instabilités ligamentaires chroniques peuvent être évitées dans de nombreux cas, toutefois il arrive trop fréquemment que les blessures de la cheville ou de l'appareil ligamentaire sur le pied ne soient pas traitées ou traitées de manière insuffisante durant la phase aiguë, c'est-à-dire directement après un accident. En conséquence, une personne sur deux souffre au cours de sa vie de problèmes non seulement au niveau du pied, mais également au niveau des articulations associées.

Arthrose

Elle n'apparaît pas toujours avec l'âge !

Dans un organisme en bonne santé, le cartilage articulaire facilite le mouvement des articulations et joue un rôle d'amortissement des chocs lors de la marche. L'arthrose est le symptôme de l'usure de ces surfaces articulaires. Toutefois, les dommages sur les cartilages articulaires n'apparaissent pas uniquement avec les symptômes d'usure liés à l'âge. Il s'agit souvent de blessures mal soignées, dont les séquelles tardives se traduisent par une arthrose au niveau de la cheville.

Une blessure peut avoir pour conséquence une sollicitation défavorable permanente du pied. Au fil des ans, cette mauvaise sollicitation entraîne une usure du cartilage jusqu'à ce que les surfaces articulaires frottent les unes contre les autres et entraînent de fortes douleurs.

Plus une instabilité ligamentaire ou un début d'arthrose est détecté rapidement, plus il est possible d'inverser efficacement la tendance. Toutefois, l'objectif est d'agir tout d'abord de manière préventive pour éviter tout dommage au niveau des cartilages.

Icône Information

Bon à savoir

  • Faites examiner les blessures au pied de manière rigoureuse et rapide. Un rendez-vous chez le spécialiste est impérativement nécessaire pour éviter les séquelles tardives, notamment en cas de douleurs prolongées après des blessures censées être guéries.

Assistance de votre cheville

Orthèses et bandages
Étant donné qu'une blessure au pied peut souvent entraîner des blessures avec des gonflements et des hématomes, de nombreux patients adoptent inconsciemment une posture de préservation, qui peut entraîner des dommages consécutifs. Les orthèses et bandages offrent un soutien optimal durant la guérison de votre cheville.


Orthèses et bandages pour chaque phase

Pour chaque phase
Les orthèses, que vous pouvez porter directement après un accident, aident à stabiliser, soulager et guider la cheville pendant la phase aiguë. L'orthèse JuzoPro Malleo Light vous propose un maximum de fonctionnalités et de confort de port et est conçue précisément pour répondre aux exigences du traitement conservateur après une blessure ligamentaire.
 
Durant la phase de mobilisation, les bandages comme JuzoFlex Malleo Xtra Strong soutiennent la cheville. Ils enveloppent la cheville et exercent une pression de compression. La proprioception est améliorée, les muscles sont stimulés et la cheville est stabilisée.

Orthèses et bandages pour chaque phase

Les instabilités chroniques de la cheville supérieure et inférieure sont des facteurs de risque d'apparition d'une arthrose. Le modèle JuzoFlex Malleo Anatomic peut être utilisé de manière permanente précisément dans le cas de ces instabilités ligamentaires extérieures et intérieures chroniques, afin de donner au patient la sécurité nécessaire au niveau de son pied et d'agir préventivement contre l'arthrose. Les mauvaises sollicitations sont ainsi évitées, les éventuelles irritations de la cheville se calment légèrement.

Exemples d'exercice pour une cheville stable


Pour renforcer la cheville ou pour favoriser la rééducation après une blessure, nous avons rassemblé pour vous quelques exercices. Vous pouvez les mettre en œuvre aisément et les intégrer si possible à votre quotidien. Si vous souffrez d'une blessure aiguë, veuillez consulter votre médecin. Il vous dira quels exercices vous conviennent.

Cet exercice peut être effectué sur les deux jambes (niveau facile) ou sur une jambe (niveau difficile).


Renforcement

2 x 15 répétitions

Exercice de renforcement

1a. Placer le pied avec le poids sur la partie antérieure sur le bord d'une marche d'escalier, le talon est dans le vide

Exercice de renforcement

1b. Abaisser le talon le plus possible vers le bas

Exercice de renforcement

1c. Appuyer sur la partie antérieure vers le haut pour atteindre le mouvement maximal

Exercice de renforcement


2e Fixer la bande thérapeutique à l'emplacement approprié et s'installer confortablement (par ex. sur une chaise). En position neutre (angle droit entre le pied et la jambe), la bande thérapeutique doit être sous tension. Soulever le pied vers l'extérieur avec un talon stable et revenir lentement en position initiale.

Perception

Exercice de perception

3e Fermer les yeux et maintenir les pieds droits d'aplomb (aucun « pli » au niveau du talon d'Achille). Déplacer le poids du corps du pied droit sur le pied gauche puis revenir en position centrale. Contrôler ensuite la position des pieds en ouvrant les yeux. Répéter jusqu'à ce votre perception et la position réelle des pieds concordent.

Mobilisation

2 x 15 répétitions

Exercice de renforcement

4a. Poser le pied sur la cuisse et le déplacer vers le genou avec la main, puis le plus loin possible du genou. Tenir à chaque fois la position finale quelques secondes.

Exercice de renforcement

4b. Maintenir le talon avec la main et déplacer la face extérieure du pied avec l'autre main vers l'extérieur, puis de nouveau vers l'intérieur. Tenir à chaque fois la position finale quelques secondes.

Amélioration de la sensorimotricité

2 x env. 10 à 15 secondes

Exercice de renforcement

5e Faire rouler le pied sur une balle de tennis ou une balle hérisson. Pour ce faire, faire travailler le côté intérieur et extérieur du pied. À titre de comparaison, effectuer l'exercice avec le côté non touché.

Stabilisation

2 x 15 répétitions

Exercice de renforcement

6. Se mettre sur un pied et charger l'ensemble de la plante du pied. En gardant le haut du corps droit, fléchir légèrement le genou et revenir en position initiale. En phase fléchie, le genou ne doit pas dépasser la pointe du pied ou tourner. 
Pour augmenter le niveau de difficulté, effectuer l'exercice les yeux fermés. À titre de comparaison, effectuer l'exercice avec le côté non touché.