FR
  • North America

  • United States EN
  • International

  • English Version EN

Traitement des cicatrices : informations et conseils
sur la peau et les cicatrices

Notre exigence : votre bien-être

Nous souhaitons renforcer votre bien-être. Apprenez tout ce qu'il y a à savoir sur le thème « Cicatrices et traitement des cicatrices ». Le traitement des cicatrices est un sujet complexe, qui pose beaucoup de questions pour les personnes interrogées, ainsi que leur entourage. Quelle est la structure de la peau, comment et pourquoi les cicatrices apparaissent-elles ? Quelles sont les possibilités offertes par le traitement des cicatrices et comment peut-on vous aider avec un traitement des cicatrices ? Nous nous efforçons de répondre à un maximum de vos questions et de vous aider à vivre en étant parfaitement soutenus - pour une vie en mouvement (Freedom in Motion) !

Icône Information

Bon à savoir

  • La peau d'un bébé est environ 20 à 30 % plus fine que celle d'un adulte. Elle reste certes composée du même nombre de couches, mais chacune de ces couches est nettement plus fine. Elle est donc particulièrement délicate et sensible. 
  • La peau des femmes présente une structure différente de celle des hommes : L'épiderme de l'homme est beaucoup plus épais que celui d'une femme. De plus, les fibres du tissu conjonctif sont, chez l'homme, nettement plus interconnectées et forment des lobules adipeux beaucoup plus petits.
Illustration des couches de la peau

Quelle est la structure de la peau ?

La structure de la peau est assez complexe. Elle est uniforme. Elle est constituée de trois couches (épiderme, derme
et hypoderme), chacune ayant sa propre fonction. L'épaisseur de la peau varie en fonction de la région du corps. Si l'on considère la peau au niveau du visage ou du dos de la main, elle est nettement plus fine que par exemple au niveau de la cuisse.

Épiderme : Organe de protection et immunitaire

La couche supérieure de la peau (du latin Epidermis) est, bien que très fine, le bouclier de protection du corps. L'épiderme est la couche de la peau que l'observateur perçoit comme la peau elle-même. La fonction de l'épiderme est de protéger le corps contre d'innombrables influences extérieures comme le rayonnement UV ou des substances nocives. Lorsque l'épiderme est intact, des microorganismes comme les bactéries ne sont pas en mesure de pénétrer dans le corps. L'épiderme permet également de prévenir le dessèchement de la peau. Les cellules de l'épiderme se renouvellent en permanence et ont un cycle de vie d'environ un mois. Ensuite, elles meurent et se détachent de la surface de la peau.

Le derme : réseau et système de transport

Directement sous l'épiderme et connecté à lui, on trouve le derme (du latin Dermis). Il est plus épais que la couche supérieure de la peau et, grâce aux fibres de collagène et d'élastine, est très robuste, élastique et résistant. Contrairement à l'épiderme, cette couche contient des cellules nerveuses ainsi que des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Le derme a notamment pour tâche de faire ressentir des contacts tels qu'une caresse, une pression, la douleur, les températures ou des démangeaisons. Les vaisseaux sanguins contenus dans le derme régulent également le régime thermique de la peau.

L'hypoderme : le réservoir de graisse de la peau

L'hypoderme (du latin Subcutis) est majoritairement composé de tissu graisseux qui stocke l'énergie, protège le corps contre le froid et lui sert de rembourrage. Selon la région du corps, cette couche de la peau est d'épaisseurs différentes. L'hypoderme contient en outre les racines des poils et des cheveux ainsi que les glandes sébacées et sudoripares du corps.


Formation d'une cicatrice : Pourquoi les cicatrices apparaissent-elles ?

Chaque blessure de la peau laisse des traces – sous la forme de cicatrices. Si une blessure est uniquement superficielle ou de petite taille, ces cicatrices passent pratiquement inaperçues. Si par contre c'est une grande surface de la peau qui est
concernée, ou si la blessure atteint des couches profondes de la peau, des cicatrices clairement visibles peuvent perdurer et entraîner d'importantes limitations au quotidien. Chaque patient réagit différemment.
avec ses cicatrices, son histoire personnelle jouant alors un rôle très important. Un traitement des cicatrices ne doit pas uniquement cibler une récupération de la mobilité, mais également
la restauration de l'esthétique. Qu'elle soit grande ou petite, une cicatrice peut avoir une grande influence sur la qualité de vie. C'est pourquoi chaque cicatrice peut être traitée afin d'en influencer le plus positivement possible la qualité.

Apparition des cicatrices

Si notre peau est blessée suite à un accident, une opération ou une maladie, notre organisme tente de réparer ces dégâts mais le plus souvent sans recouvrer la même capacité de fonctionnement qu'avant la blessure. Cela se produit uniquement lorsqu'aucune autre pathologie concomitante pouvant compliquer la réparation de la peau ne se manifeste. En cas de blessures superficielles concernant uniquement l'épiderme (du latin Epidermis), les plaies peuvent guérir complètement et sans laisser de traces (cicatrisation épithéliale). De telles blessures de l'épiderme sont par exemple des coups de soleil ou des égratignures superficielles. Si des couches plus profondes de la peau sont concernées, comme c'est par ex. le cas lors d'opérations, les différentes phases de la guérison sont suivies d'une cicatrisation. Le déroulement de la guérison d'une plaie dépend du type, de la taille et de la profondeur de la plaie.

Illustration Couches de la peau pendant la phase de nettoyage

                      Fig. 1 Phase de nettoyage 

Illustration Couches de la peau pendant la phase de granulation

                      Fig. 2 Phase de granulation

Illustration Couches de la peau pendant la phase de réparation

                        Fig. 3 Phase de réparation

Les phases de guérison d'une plaie

Pour mieux comprendre l'apparition de cicatrices pendant la dernière phase de la guérison d'une plaie, il peut être utile d'observer plus attentivement le processus de guérison.


1. Phase de nettoyage

Immédiatement après une blessure, la coagulation commence, le corps tente de stopper le saignement apparu et
d'éliminer simultanément les germes et les bactéries ou de prévenir leur entrée. Cette phase peut durer jusqu'à trois jours.



2e Phase de granulation

Quelques jours après la blessure, le corps commence à générer de nouveaux vaisseaux et de nouveaux tissus (dits tissus de granulation) avec pour objectif de refermer la plaie le plus rapidement possible.



3e Phase de réparation

Entre le cinquième et le dixième jour après l'apparition de la plaie commence la dernière phase – la plaie se referme en surface. C'est au cours de cette dernière phase de la guérison que commence la cicatrisation. La phase de réparation peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les cicatrices qui apparaissent pendant la phase de réparation peuvent être bien plus qu'un souci esthétique. La peau perd en élasticité aux
endroits cicatrisés parce qu'elle enfle, se contracte et durcit.

Icône Information

Bon à savoir

  •  Le tissu cicatriciel peut changer jusqu'à deux ans après son apparition.
  •  Pendant cette période, il est possible d'influencer positivement la nature d'une cicatrice. Dès la formation de la cicatrice, c'est-à-dire en présence d'une cicatrice immature, il est donc possible de réduire partiellement les démangeaisons et la douleur.

Facteurs de qualité des cicatrices

Toutes les cicatrices ne sont pas identiques. Si l'on observait la guérison d'une plaie parfaitement identique chez deux personnes différentes, les cicatrices qui en résulteraient ne seraient quant à elle pas identiques. Une cicatrice, son aspect et son développement dépendent de différents facteurs partiellement influençables.

Influençables

  • Mobilisation
    Selon le type et la gravité d'une blessure à partir de laquelle s'est formée une cicatrice, une mobilisation passive par un thérapeute peut être nécessaire dans un premier temps. Une mobilisation de la cicatrice et des zones environnantes augmente la circulation sanguine, les tissus conjonctifs sont plus détendus, plus souples et plus malléables. Cela contribue à une amélioration de la qualité de la cicatrice.

  • Éviter le soleil
    Les cicatrices fraiches ne doivent pas être exposées à la lumière directe du soleil afin de ne pas prendre une teinte sombre. Une couverture avec des vêtements imperméables aux rayons solaires ou des vêtements de compression et/ou un écran solaire sont des solutions devant toujours être considérées.

  • Traitement par compression
    Le port quotidien de vêtements de compression a un effet positif sur la qualité de la cicatrice et peut contribuer à la guérison et diminuer l'apparition de cicatrices protubérantes.

  • Produits en silicone et pommades
    L'utilisation de pansements en silicone et de pommades spéciales a un effet positif sur les tissus cicatriciels. Ils les maintiennent humides et souples et peuvent ainsi contribuer à la guérison.

Non influençables  

  • Localisation
    Les cicatrices situées sur des parties du corps fréquemment en mouvement sont en permanence sous tension. Cette tension constante peut entraîner la formation de marques cicatricielles indésirables.

  • Stade de la vie
    À des âges plus avancés, les plaies guérissent plus mal parce que la structure de la peau change. L'élasticité et les couches de graisse sont amoindries, tout comme l'irrigation sanguine. Les enfants et les adolescents ont tendance à avoir des cicatrices protubérantes plus épaisses car bien souvent des tissus conjonctifs sont produits en trop grande quantité.

  • Épaisseur de la peau
    Une peau plus épaisse forme des cicatrices visibles et plus nettes. L'épaisseur de la peau augmente dès le plus jeune âge et diminue à partir du la 65e année de vie.

  • Type de peau et origine
    La tendance des personnes d'origine africaine et asiatique à fabriquer davantage de tissu conjonctif renforce la formation de cicatrices et la protubérance de celles-ci.

  • Autres pathologies
    Des pathologies concomitantes ou des antécédents (troubles de la circulation, diabète, etc.) ont une influence négative sur la cicatrisation.
Une femme portant un bandage thoracique enfile une veste

Quels sont les différents types de cicatrices ?

Selon la blessure subie et la guérison qui l'a suivie, divers types de cicatrices peuvent apparaître. Ceux-ci se distinguent par leur aspect et par leur structure.


Les cicatrices hypertrophiques
Les cicatrices en relief, rouges ou même boursouflées sont appelées cicatrices hypertrophiques. Elles apparaissent en raison d'une surproduction de tissu conjonctif formant des cicatrices voyantes et épaisses. Elles se développent dans la zone de la plaie d'origine, ce qui signifie que les cicatrices n'évoluent pas de manière incontrôlée.

Les cicatrices hypertrophiques peuvent s'estomper spontanément au bout d'un certain temps, mais un traitement coordonné
peut accélérer cet estompage. La cause la plus fréquente des cicatrices hypertrophiques sont d'importantes forces de traction exercées au cours de la guérison. C'est particulièrement le cas au niveau des articulations.


Les cicatrices chéloïdes (ou simplement chéloïdes)

Tout comme les cicatrices hypertrophiques, les chéloïdes se caractérisent elles aussi par une prolifération de tissu cicatriciel. Mais dans le cas des chéloïdes, celui-ci s'étend au-delà de la zone de la plaie et même partiellement après la guérison de la plaie. La croissance peut même se produire plusieurs mois plus tard. Cela s'explique par une forte prolifération incontrôlée de tissu conjonctif. 

La prolifération s'arrête après un certain temps, mais la chéloïde ne s'estompe pas. La zone est rougie ou plus sombre que le reste de la peau et peut notamment démanger et faire mal.

Une chéloïde peut même réapparaître après une élimination chirurgicale. Par conséquent, il est importer d'appliquer un traitement de la cicatrice combinant partiellement différentes méthodes de traitement afin d'obtenir de bons résultats à long terme.


Les cicatrices atrophiques
Contrairement aux deux types de cicatrices précédemment citées, la surface cicatricielle d'une cicatrice atrophique est enfoncée, autrement dit la cicatrice est plus basse que la peau environnante.

Trop peu de tissu conjonctif est produit pour reconstituer entièrement la plaie. Les cicatrices atrophiques apparaissent le plus souvent en cas de plaies qui guérissent mal, comme par exemple après de l'acné, et se situent souvent dans la zone du visage.

Icône Information

Important :

  •  Une correction des cicatrices nécessite du temps et de la patience. Il est impossible de faire totalement disparaître une cicatrice. Ne vous découragez pas si une cicatrice ne développe pas l'aspect que vous auriez souhaité ou si vous ne percevez pas immédiatement de changements visibles lors d'un traitement de votre cicatrice. Un moyen de percevoir plus facilement de petits progrès est de les documenter à l'aide de photos. Cela vous donne la possibilité de comparer les changements tout au long du traitement.

Les 4 piliers du traitement des cicatrices

Dans le domaine de la chirurgie plastique

Chaque intervention chirurgicale laisse des traces visibles sur la peau. Un traitement ciblé et complet des cicatrices s'avère bien souvent nécessaire, d'autres fois souhaitable, afin d'améliorer la visibilité des cicatrices et leur texture. Le résultat final dépend de la taille, du type et des facteurs spécifiques de chaque cicatrice. La chirurgie plastique admet quatre piliers que nous allons aborder dans ce qui suit. La restauration ou l'amélioration de la mobilité et du fonctionnement et/ou un résultat esthétique sont au cœur de la chirurgie plastique, les formes ou les fonctions du corps sont positivement influencées par le changement. Elle implique en outre une nécessité médicale ou le souhait personnel du patient suite à un changement cosmétique.


1er Pilier La chirurgie reconstructrice

La chirurgie reconstructrice, une spécialité de la chirurgie plastique, est utilisée après des accidents (chirurgie traumatologique) ou après des opérations, par ex. en cas de retrait d'une tumeur cancéreuse. Des anomalies congénitales peuvent également être prises en charge par la chirurgie reconstructrice. Parfois, on procède, pendant les interventions, par ex. à la suite d'un cancer ou d'autres affections, mais également après des accidents, à la transplantation de tissu sain endogène d'une région du corps afin de fermer les plaies ou de remplacer un tissu défaillant. Par conséquent, des cicatrices apparaissent sur différentes parties du corps. Ces cicatrices sont perçues comme gênantes, et elles peuvent également se traduire par des limitations de la mobilité pour les personnes concernées. Après une cicatrisation réussie des plaies, les zones cicatricielles actives doivent donc être traitées avec un traitement des cicatrices approprié.

Un traitement des cicatrices favorise une cicatrisation homogène du tissu cicatriciel et, notamment dans le cas de surfaces plus importantes, empêche le développement de cicatrices épaisses ou de rétractions dues à la cicatrisation, qui peuvent à leur tour entraîner des troubles ou des douleurs. En outre, le facteur esthétique joue un rôle important, notamment en cas d'interventions chirurgicales sur des zones visibles du corps. Il est tout à fait compréhensible que la vue du tissu cicatriciel apparu après une opération ne soit pas aisée, surtout au départ, et qu'il soit difficile d'accepter cette situation nouvelle et différente. Pendant la période décisive de votre traitement des cicatrices individuel, il est possible de vous apporter une aide significative avec un vêtement de compression et des produits complémentaires comme, par exemple, des pansements siliconés et des aides à enfiler.


2e Pilier La chirurgie de la main

Un domaine spécial de la chirurgie plastique est la chirurgie de la main. Les interventions chirurgicales sur la main sont très complexes en raison des multiples structures de cette extrémité. Les mains et chacun des doigts sont les « outils » les plus importants de la vie quotidienne, c'est pourquoi restaurer au mieux et le plus rapidement possible leur fonctionnalité est d'une importance cruciale. Une incision précise pendant une intervention est donc tout aussi importante qu'un traitement ciblé des cicatrices par la suite car celles-ci peuvent entraîner de grandes restrictions au niveau des tissus sensibles de la peau. Un traitement ciblé et intensif des cicatrices, s'appuyant sur différents éléments et méthodes, place la fonction et la mobilité de la peau au centre du traitement.


3e Pilier La chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique est un autre pilier de la chirurgie plastique. Contrairement aux autres piliers, les interventions ne découlent d'aucune indication médicale obligatoire mais sont de type cosmétique. Ces interventions peuvent, comme pour la chirurgie reconstructive, impliquer des modifications de forme, mais elle place le résultat
esthétique au premier plan. La décision d'une intervention esthétique peut être le souhait personnel d'un changement physique ou le besoin d'une restauration esthétique après des accidents ou des pathologies. Un traitement des cicatrices par la suite est possible afin de corriger les cicatrices apparues et de rendre l'intervention la moins visible possible.


4. Pilier La chirurgie des grands brûlés

La chirurgie des grands brûlés traite les brûlures graves ainsi que les cicatrices résultant de ces brûlures. Le traitement de brûlures graves s'appuie essentiellement
sur deux facteurs : Quelle est la profondeur de la brûlure ? Quelle est la taille de la surface du corps concernée ? La profondeur est mesurée en degrés de brûlure (degré I, IIa, IIb, III). Une intervention chirurgicale est généralement nécessaire à partir d'un degré de brûlure de IIb (dommages jusque dans les couches profondes du derme) et de degré III (destruction complète, derme y compris, et dommages à l'hypoderme). En fonction de la profondeur et de la taille des brûlures, le patient doit en premier lieu faire l'objet de soins intensifs. La gravité des brûlures traitées par chirurgie des grands brûlés implique souvent le retrait de tissus et le remplacement de ceux-ci via des transplantations de peau. Un traitement intensif est d'une importance énorme dans le cas de brûlures car les cicatrices qui en résultent ont souvent tendance à se réduire et du tissu conjonctif à proliférer. Sans traitement, cela peut entraîner d'importantes limitations fonctionnelles et de la mobilité.

Icône Information

Important :

  •   Les quatre piliers de la chirurgie plastique ont des caractéristiques communes : Dès que la blessure est guérie, on peut entamer un traitement de la cicatrice. Plus tôt le traitement est commencé, meilleurs seront les résultats obtenus.
Une famille avec deux enfants

Méthodes de traitement des cicatrices

Les cicatrices ne peuvent malheureusement pas être rendues invisibles. Il existe toutefois des possibilités de traitement permettant de les corriger, que ce soit d'un point de vue visuel ou fonctionnel. Chaque cicatrice est différente, les exigences en termes de traitement des cicatrices sont donc très nombreuses. Commencer très tôt un traitement de la cicatrice à la suite d'une intervention est nécessaire afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles.

La période pendant laquelle la cicatrice est active peut ainsi être exploitée au maximum. C'est pourquoi il faut commencer immédiatement après la guérison de la plaie avec des possibilités de traitement non-invasifs (conservateurs), et ce pour toutes les cicatrices. Les cicatrices impliquant d'évidentes limitations fonctionnelles ou de la mobilité peuvent nécessiter une correction cicatricielle. Selon la nature de la cicatrice, cette correction peut être réalisée par voie chirurgicale ou par ex. par thérapie au laser. Votre médecin spécialisé déterminera le traitement qui vous convient le mieux ou une éventuelle combinaison de plusieurs méthodes de traitement.

Tricots Juzo pour le traitement des cicatrices

Les brûlures et les ébouillantements, ainsi que les interventions chirurgicales, provoquent des cicatrices gênantes, parfois étendues. Pour éviter l'apparition de cicatrices importantes, une compression extérieure s'avère utile dès cicatrisation de la plaie.


Julius - le petit assistant

Grâce au « petit assistant Julius », Juzo souhaite aider les enfants et leurs parents pendant la difficile période faisant suite à un accident. 


Icône Information

Important :

  • Même des cicatrices « anciennes » mais encore actives qui n'ont pas été traitées à un stade précoce peuvent obtenir de très bon résultats grâce à la compression et au silicone.
  • Pour un positionnement impeccable et optimal, l'ajustement de vos vêtements de compression doit être vérifié régulièrement.
Femme portant le bandage thoracique Juzo et portant un sac à main

Le traitement par compression dans le traitement des cicatrices

Qu'est-ce qu'un traitement par compression ?
L'application de pression (ou compression) sur la surface cicatricielle représente une possible méthode de traitement des cicatrices. Celle-ci peut prendre la forme de vêtements de compression confectionnés sur mesure pour chaque partie du corps. La compression est utilisée avec succès dans le traitement des cicatrices depuis déjà de nombreuses années. Même sur les cicatrices plus anciennes, un traitement des cicatrices par compression peut avoir une influence positive.


Adaptation du produit de compression
Un produit de compression parfaitement adapté exerce une pression constante et efficace sur le plan médical, et contribue à améliorer considérablement la zone cicatricielle. Il ne doit pas serrer et ne doit pas non plus glisser. Des spécialistes dûment formés du commerce médical calculeront vos mensurations personnelles. Un produit de compression parfaitement adapté à votre anatomie (par ex. Juzo Expert) peut alors être fabriqué. Lors de la prise de mesures, il est également déterminé si des fournitures supplémentaires doivent être intégrées, comme par ex. des rembourrages (pelotes) afin d'obtenir une pression uniforme optimale dans la zone cicatricielle. La catégorie de compression (l'intensité de la pression) qui vous convient vous est prescrite par votre médecin.

Ajustement du produit de compression
Votre produit de compression épouse votre corps et est comme une seconde peau. Cela permet d'obtenir la pression souhaitée.
Porter et enfiler des vêtements de compression peut donc nécessiter un peu d'habitude, surtout en début de traitement, et se révéler parfois inconfortable en cas de plaies fraichement guéries. Mais ne vous laissez pas déstabiliser car seul le port régulier, jour et nuit, de vêtements de compression permet d'obtenir des résultats satisfaisants.

Avec un peu d'entraînement et certains accessoires utiles, leur enfilage deviendra plus simple au fil du temps et leur port fera rapidement partie de votre quotidien.

Efficacité du traitement par compression

Figure Cicatrice hypertrophique

Fig. 1 Cicatrice hypertrophique épaisse sans compression

Cicatrice aplatie sous le tricot de compression

Fig. 2 Cicatrice aplatie sous le tricot de compression

Dès qu'une plaie est refermée, le traitement par compression peut commencer. Grâce à la pression uniforme et sur une grande surface des vêtements de compression, de nombreux effets positifs peuvent être obtenus sur la surface cicatricielle :

  • guérison plus rapide de la zone cicatricielle

  • prévention d'une croissance incontrôlée 

  • prévention de la prolifération de la cicatrice

  • estompage de la cicatrice

  • tissu cicatriciel plus souple

  • diminution de l'épaisseur de la cicatrice

  • protection de la peau sensible ou du transplant

  • diminution des démangeaisons sur la surface cicatricielle

  • diminution des douleurs éventuelles

  • augmentation de la mobilité des cicatrices dans les zones des articulations

  • diminution du risque de contraction de la cicatrice et des rigidités articulaires qui pourraient en découler

Durée du traitement par compression

La durée de votre traitement par compression ne peut pas être définie avec précision. Elle dépend de plusieurs facteurs et peut dès lors s'étendre de six mois à deux ans. Votre investissement personnel dans le traitement et votre patience, mais également le soutien et le réconfort de votre famille et de vos amis contribuent eux aussi grandement au succès de votre traitement. Seul le port rigoureux du vêtement de compression (sur prescription médicale) permet d'obtenir une bonne cicatrisation sans restrictions fonctionnelles.

D'autres facteurs avec un impact sur la durée du traitement:

  • Le niveau de gravité des cicatrices
  • La localisation et l'expansion des cicatrices
  • La réaction de chacun à la guérison
Icône Information

Bon à savoir

  • Un traitement par compression permet très souvent d'éviter une correction d'une cicatrice par voie chirurgicale. Cela doit toutefois se décider de manière individuelle et au cas par cas.

Traitement des cicatrices au silicone.

Le traitement des cicatrices avec le silicone représente une option supplémentaire efficace dans le traitement des cicatrices. Grâce au silicone, l'humidité naturelle de la peau est préservée, cela permet d'éviter un assèchement de la zone cicatricielle. Les produits au silicone sont composés de silicone 100 % médical. En raison de leur douceur, de leur élasticité élevée et de leur grande adaptabilité, leur port est agréable et non gênant. Les produits en silicone peuvent être portés (en fonction de la cicatrice et du choix du produit) en association avec un vêtement de compression ou bien seuls. Une utilisation supplémentaire précoce des produits en silicone pendant le traitement par compression permet de fournir un complément optimal et d'améliorer encore son efficacité.

  • Assouplissement du tissu cicatriciel
  • Réduction de la croissance incontrôlée ou de la prolifération de la cicatrice
  • Protection supplémentaire du tissu cicatriciel récent et/ou du greffon
  • Prévention de tout frottement direct sur la peau

Les pelotes en silicone, qui peuvent être portées sous la compression, sont utiles même sur les zones du corps où la compression seule ne parvient pas à exercer une pression suffisante sur le tissu cicatriciel. Cela peut par exemple être le cas au niveau de la cheville ou du décolleté.

Conseils pour un traitement réussi des cicatrices

Nous avons rassemblé ici quelques conseils utiles pouvant contribuer à la réussite du traitement de vos cicatrices. Ce sont souvent les petites choses ne demandant pas beaucoup d'efforts qui font la différence et permettent d'alléger votre traitement.

Icône temps de port


Temps de port
Portez votre vêtement de compression scrupuleusement conformément à la prescription de votre médecin. C'est la seule manière d'atteindre un résultat optimal du traitement.

Icône rayonnement solaire


Rayonnement solaire

N'exposez pas vos cicatrices aux rayons directs du soleil et protégez-les avec une protection solaire suffisante. La lumière directe du soleil favorise la formation de cicatrices hypertrophiques. Le tissu cicatriciel peut en outre prendre une teinte foncée, sombre. Le vêtement de compression de Juzo (Juzo ScarComfort) vous garantit un indice de protection UV UPF 80. Les pansements au silicone de Juzo (Juzo ScarPad) apportent une protection supplémentaire avec leur indice de protection UV UPF 50.

Icône nettoyage à 40 degrés


Nettoyage des vêtements de compression

Vos vêtements de compression peuvent être lavés à la machine, en cycle délicat (40 °C max.). Lavez vos vêtements de compression tous les jours, c'est la seule manière de garantir leurs propriétés élastiques durables. Les résidus de squames, de pommades, de saleté et de particules de poussières ont un effet abrasif sur les fils et les fibres. Seul un lavage quotidien permet d'éliminer complètement ces résidus et ainsi d'augmenter la durée de vie des vêtements de compression. Quel que soit le cycle de lavage choisi, nous recommandons d'utiliser la lessive spéciale Juzo particulièrement douce. Veuillez ne pas utiliser d'assouplissant car les agents adoucissants qu'il contient agressent les fils de compression.

Icône physiothérapie / ergothérapie


Physiothérapie / Ergothérapie

Une action ciblée par physiothérapie ou ergothérapie est d'une grande importance pour un traitement efficace des cicatrices. Le tissu cicatriciel est ainsi mobilisé et mieux irrigué tandis que le tissu conjonctif s'assouplit. De plus, les désalignements articulaires et autres raideurs des membres peuvent être traités de façon optimale, ce qui permet d'obtenir les meilleurs résultats possibles. Suivez scrupuleusement les recommandations de traitement de votre médecin.


Icône nettoyage du pansement en silicone


Nettoyage du pansement en silicone

Nettoyez tous les jours votre ScarPad, c'est la seule manière de garantir l'hygiène nécessaire au niveau de la cicatrice ainsi qu'un maintien sûr. ScarPad se lave avec une lessive spéciale (Juzo ScarPad Cleaning Soap). Versez quelques gouttes de savon sur votre ScarPad et lavez-le soigneusement sous un filet d'eau tiède. Après lavage, placez le pansement sur une serviette sèche, la face adhésive tournée vers le haut. Une fois parfaitement sec, il peut être de nouveau utilisé.

Icône soin des cicatrices


Soin des cicatrices

Un crémage et un massage quotidiens permettent aux cicatrices de rester souples. L'hygiène revêt une très grande importance : Maintenez la surface cicatricielle propre afin de prévenir les inflammations. Suivez les recommandations d'entretien de votre médecin traitant.

Icône Forme ajustée


Forme ajustée
Le vêtement de compression doit être parfaitement ajusté, il ne doit pas serrer ni glisser. En cas de variations du poids ou de croissance chez les enfants, les mensurations changent. Dans ce cas, adressez-vous à votre revendeur médical spécialisé. Celui-ci va vérifier l'ajustement du dispositif et prend éventuellement vos mesures pour une nouvelle fabrication.

Icône Plaies ouvertes


Plaies ouvertes

Les pansements siliconés ne doivent en aucun cas être placés sur des plaies ouvertes ! Avant de porter un dispositif de compression en association avec des plaies existantes, vous devez impérativement demander conseil à votre médecin. Sur autorisation médicale, il est possible de porter un vêtement de compression par-dessus un bandage et/ou un pansement en cas de plaies plus petites. Grâce à la pression de compression, les zones défaillantes résiduelles peuvent cicatriser de manière particulièrement rapide et sans complication.