FR-FR
Europe
Austria DE
Belgium NL-BE | FR
Denmark DA
France FR-FR
Germany DE
Italy IT
Luxembourg DE | FR
Netherlands NL
Portugal PT
Spain ES
Sweden SV
Switzerland DE | FR
United Kingdom EN-UK
North America
United States EN
International
English Version EN
 

Lymphoedèmes

Un lymphœdème est dû à une accumulation accrue de liquide riche en protéines dans les tissus. Le liquide lymphatique (lymphe, lat. Lympha = eau claire) s'évacue de manière insuffisante en raison d'un système lymphatique endommagé et s'accumule en conséquence. 

Autodiagnostic

Lymphœdème ou lipœdème ?

Pour vous présenter les différences des deux pathologies lymphœdème et lipœdème, nous avons comparé les principaux critères de différenciation.

LYMPHŒDÈMELIPŒDÈME

Apparition de l'œdème

asymétriquesymétrique
Sensation de pression douloureusenonoui
Tâches bleues (hématomes)nonoui
Érysipèlefréquentnon

Gonflement présent sur

le dessus du pied et/ou de la main

ouinon

Important : Cet autodiagnostic ne remplace pas une visite chez un spécialiste. Pour pouvoir établir un diagnostic correct, une telle visite est impérativement nécessaire.

Icône Information

Bon à savoir

  • Un signe de Stemmer positif peut indiquer un lymphœdème de la jambe. Vous pouvez le vérifier aisément sur vous-même. 
  • Essayez de pincer entre l'index et le pouce la peau au niveau de votre deuxième orteil. Si vous y parvenez et que pouvez bien saisir votre peau, on parle alors d'un signe de Stemmer négatif. Dans ce cas, il est probable qu'aucun lymphœdème n'existe. 
  • Si vous n'y parvenez pas, c'est-à-dire que vous n'arrivez pas à soulever la peau, on parle alors d'un signe de Stemmer positif, ce qui signifie que vous souffrez vraisemblablement d'un lymphœdème. 
  • Comparez les plis cutanés au niveau des orteils mentionnés des deux pieds. Sur le pied présentant un signe de Stemmer positif, celui-ci est considérablement épaissi.
  • Si le signe de Stemmer est négatif, cela ne signifie pas nécessairement qu'un lymphœdème peut être exclu. Si vous avez d'autres symptômes, veuillez consulter impérativement un spécialiste.


Lymphœdème

Dans de nombreux cas, le lymphœdème n'entraîne pas de douleurs mais des gonflements importants apparaissent avec une sensation de tension sur les zones touchées, qui provoquent souvent de grandes limitations de mouvement et d'autres complications  Les lymphœdèmes touchent aussi bien les femmes que les hommes, toutefois le nombre de femmes atteintes est supérieur.

Les facteurs les plus fréquents de déclenchement d'un lymphœdème sont liés à des pathologies antérieures, par ex. des cancers du sein chez les femmes. Une prédisposition héréditaire est beaucoup plus rare (par ex. quantité insuffisante de vaisseaux lymphatiques). Un lymphœdème ne survient pas immédiatement après une intervention au niveau du système lymphatique. Il survient souvent une année après, c'est-à-dire de manière extrêmement décalée.

Il peut ainsi arriver que la pathologie ne soit pas immédiatement identifiée comme un lymphœdème (stade 0). Pendant la période qui s'écoule sans un traitement approprié, l'état du lymphœdème peut évoluer de manière négative et compliquer un traitement ultérieur. 

En raison des différentes causes d'apparition, deux formes de lymphœdème se distinguent :

Lymphœdème primaire

Un lymphœdème primaire peut apparaître directement après la naissance ou au cours de votre existence. Les causes de son apparition sont les suivantes :

  • Absence héréditaire de vaisseaux lymphatiques 
  • Développement insuffisant ou excessif de vaisseaux ou ganglions lymphatiques
  • Durcissement des ganglions lymphatiques

Lymphœdème secondaire


Le lymphœdème secondaire apparaît de manière beaucoup plus fréquente que le lymphœdème primaire. Il a toujours une cause antérieure, qui a entraîné une atteinte ou une détérioration du système lymphatique. Les lymphœdèmes secondaires peuvent apparaître dans toutes les régions du corps. Les facteurs en sont multiples. Cela peut être par ex. :

  • Des blessures qui ont endommagé les ganglions ou les voies lymphatiques.
  • Des interventions chirurgicales durant lesquelles les ganglions lymphatiques ont dû être retirés ou les voies lymphatiques sectionnées (par ex. opération du cancer du sein)
  • Inflammations à la suite de virus, bactéries, champignons, etc.
  • Insuffisance veineuse chronique non traitée
  • Tumeurs, pathologies malignes, radiothérapies, infections, piqûres d'insectes, etc.

Formes mixtes d'œdèmes

Outre les formes primaires et secondaires du lymphœdème, les formes mixtes suivants d'œdèmes peuvent apparaître :

Phlébo-lymphœdème 

Le phlébo-lymphœdème apparaît quasiment exclusivement au niveau des jambes. Il est le résultat d'une pathologie phlébologique, c'est-à-dire une pathologie du système veineux. Les causes de l'apparition d'un phlébo-lymphœdème peuvent être par ex. des varices, mais également une thrombose. Si un œdème, apparu en raison d'une pathologie veineuse (phlébœdème) n'est pas soigné, cela entraîne à long terme une surcharge du système lymphatique. Le tissu durcit et un phlébo-lymphœdème apparaît. 


Lipo-lymphœdème

Un lipo-lymphoedème peut apparaître dans les stades avancés, c’est une complication d'un lipœdème. Les vaisseaux lymphatiques sont rétrécis en raison d'une forte augmentation du tissu adipeux, la lymphe ne peut plus s'écouler de manière suffisante et elle s'accumule dans le tissu. Contrairement à la normale, quand il est associé à un lipoedème, le lymphoedème se développe généralement de manière symétrique.

Symptômes

Les symptômes d'un lymphœdème se distinguent en fonction de signes perceptibles en interne et visibles à l'extérieur. Les points suivants peuvent vous aider à détecter si vous souffrez peut-être d'un lymphœdème.

Les symptômes d'un lymphœdème

Symptômes visibles à l'extérieur
Ces signes sont clairement identifiables sur les zones touchées et peuvent apparaître à différents degrés comme suit :  

  • Gonflement d'une extrémité, qui n'apparaît pas des deux côtés, mais de manière asymétrique (par ex. une seule jambe)
  • Généralement le pied et/ou le dos de la main sont aussi gonflés
  • Décolorations de la peau et autres modifications cutanées
  • Sensibilité aux inflammations et aux irritations cutanées
  • Plis cutanés et crevasses clairement identifiables
  • Possibles limitations des mouvements


Symptômes perceptibles à l'intérieur
Outre les signes visibles, il existe des symptômes qui laissent clairement suspecter un lymphœdème :

  • Extrémités fatiguées, lourdes ou douloureuses
  • Sensation de tension et de pression
  • Fourmillement ou picotement
  • Léger engourdissement de la partie du corps concernée
  • Fatigabilité plus rapide de la jambe ou du bras touché

Si vous constatez un ou plusieurs de ces signes, qui indiquent un lymphœdème, vous devez consulter un spécialiste. Un diagnostic précoce permettra d'agir de manière positive sur la progression de la pathologie.

Test du godet

Appuyez votre pouce pendant env. 10 secondes sur le tissu touché. Si l'empreinte ne disparaît pas aussitôt après avoir retiré votre pouce, cela indique un lymphœdème. 

Stades

Les lymphœdèmes peuvent être classés en quatre stades en fonction de leurs symptômes. Le stade détermine également la forme de traitement du lymphœdème, qui doit démarrer immédiatement après établissement du diagnostic, afin de contrecarrer une propagation ou une aggravation. 

Femme avec un parapluie

Stade 0 : stade latent

  • Il existe une détérioration du système lymphatique et elle est connue
  • (Encore) aucun œdème visible


Stade I : stade réversible spontanément

  • Gonflement souple
  • L'œdème se résorbe en procédant à une surélévation
  • La pression du doigt laisse une marque visible


Stade II : stade irréversible spontanément

  • Tissus conjonctifs durcis
  • L'œdème ne se résorbe plus en procédant à une surélévation
  • Il n'est presque plus possible d'exercer une pression avec le doigt


Stade III : éléphantiasis

  • Le volume de la partie du corps concernée a extrêmement augmenté
  • Peau durcie avec modifications cutanées
  • Forte limitation de la mobilité 


Concept de traitement

La seule possibilité de traitement qui, dans le cadre d'un lymphœdème, contribue de manière avérée à une amélioration et/ou contrecarre toute aggravation est la thérapie décongestionnante complexe (TDC). Elle comprend le drainage lymphatique manuel (DLM), un traitement par bandes de contention, des soins de la peau ainsi que des exercices décongestionnants ainsi qu'une bonne part d'initiative personnelle des patients/patientes. Seule une thérapie rigoureuse et constante peut réduire l'ampleur d'un lymphœdème et maintenir ce résultat de manière durable. 

Procédures chirurgicales

  • Procédures de résection
  • Procédures dérivées
  • Procédures reconstructrices

Pour toutes ces mesures et procédures, des conditions préalables et des circonstances tout à fait spécifiques doivent être données et il convient d'en évaluer l'utilité et les risques.

Complications

Si un lymphœdème est traité de manière incorrecte, de manière insuffisante ou n'est pas du tout traité, des modifications de la peau, des durcissements des tissus et d'autres complications peuvent se développer au fil des années et entraîner de nouveaux problèmes.

Aux endroits du corps touchés par le lymphœdème, la peau s'assèche et commence à desquamer. Étant donné que les protéines ne peuvent pas être évacuées de manière suffisante en raison du système lymphatique défectueux, celles-ci s'accumulent dans les tissus. Cela peut entraîner des inflammations. Un nouveau tissu conjonctif est créé, l'œdème devient alors encore plus gros et durcit (fibroses).

Étant donné que le système immunitaire des patients/patientes souffrant de lymphœdème est perturbé dans la zone touchée, l'organisme est plus sensible aux infections cutanées bactériennes (érysipèle) ou aux champignons (mycose). Celles-ci doivent être traitées le plus rapidement possible par voie médicamenteuse.